Facebook inaccessible

Au cours des dernières heures, Facebook à été instable pour beaucoup d’utilisateurs d’après les nombreux tweets le rapportant. Depuis 14h environ, Facebook semble totalement inaccessible depuis le monde entier, et tout les services seraient touchés (API / Site / Mobiles…)

Les problèmes de stabilité sont extrêmement rares pour Facebook, contrairement à Twitter qui à souvent le droit à quelques instabilités avec la présence maintenant commune de la fameuse « faille whale ».

Ce down risque de faire énormément de bruits : c’est plus de 500 millions de personnes qui sont touchés et tout les sites utilisant les plugin sont affectés par ce soucis. Problèmes d’affichage, chargement plus lents, pertes de traffic : les inconvénients sont nombreux pour tout le monde.

C’est dans ce genre de situation qu’on voit bien que Facebook est devenu un indispensable pour la plupart des gens !

Affaire à suivre…

Des criminels danseurs

Où pouvez vous trouver des détenus danseurs ? Et bien uniquement aux Philippines, et plus précisément à Cebu. Inutile de dire que cette méthode de réinsertion n’est pas expliquée dans les livres, c’est une méthode révolutionnaire que propose Bryon Garcia aux détenus de cette prison.

Le concept est plutôt simple : danser. Oui, mais avec plusieurs centaines de prisonniers, en réalisant des clips vidéos. Et c’est ici que réside toute la beauté du projet : tout ceci fait entrer en jeu un mécanisme de discipline, d’écoute mutuelle et de travail entre tous les prisonniers qui participent à ce projet, qui leur sera forcément bénéfique.

Se remettre dans le droit chemin, tout en s’amusant et offrant un spectacle aux internautes en voilà une belle idée ! A quand l’arrivée de ce concept en France ?!

Vous souhaitez voir plus de vidéos ? Je vous conseille la chaîne Youtube de Bryon Garcia !

Près de 62 millions de clients mobiles en France

Le marché français du mobile continue de croître. Fin juin, le parc comptait 61,9 millions de clients mobiles, selon l’«Observatoire des mobiles», a publié mardi soir par l’Arcep, l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes.

«Même si la croissance ralentit, le marché français continue de progresser. Ce n’est pas le cas des autres pays européens», souligne un porte-parole de l’Arcep.

Plus de 70% de ce parc est constitué de forfaits sous forme d’abonnements, en hausse de 8,9% cette année. Le nombre de cartes prépayées recule de 4,8% à  17,8 millions d’unités. En cela, la France est une nouvelle exception européenne: l’Hexagone compte le plus grand parc de forfaits par abonnement, quand, en Italie, tout le marché est contrôlé par les cartes prépayées.

24,2 milliards de sms envoyés en Juin

Les opérateurs télécoms ont également marqué des points avec leurs forfaits SMS illimités: en Juin, 24,2 milliards de SMS ont été envoyés, soit un bond de 65,3% en un an. En moyenne, un client envoie ainsi 134,5 textos par mois (j’en suis personnellement à environ 1500…).

Autre facteur de croissance: le développement des clés 3G, qui permettent de se connecter à  Internet en passant par le réseau mobile et représente près de 2,4 millions de cartes SIM, en hausse de 64% par rapport à  2009.

Avec l’essor du trafic Internet mobile, les coûts de bande passante explosent, obligeant les opérateurs à  revaloriser leurs tarifs data. Ces derniers étaient jusqu’ici plutôt bas, tandis que les opérateurs profitaient de tarifs plus élevés sur la voix.

Les réseaux sociaux occupent la majeure partie de notre temps en ligne

Les réseaux sociaux occupent maintenant plus de 2 fois plus de temps que toute autre activité dans notre temps passé sur Internet. Selon Nielsen, les sites tels que Facebook et Twitter occupent pour 22.7 % de notre temps en ligne ; l’activité suivante sont les jeux vidéos en ligne, qui sont à  10.2 %.

Ces statistiques monte aussi le degré d’importance que nous accordons aux réseaux sociaux sur les autres formes de communication, les emails ont plongés de 11.5 % à  8.3 % de Juin 2009 à  Juin 2010. Les messageries instantanées sont tombées au plus bas avec une chute de 15 %.

En revanche, les email sur le portable sont toujours en plein boom (de 37.4 % à  41.6 %), ce qui suit la tendance générale de migration vers les smartphones de nos anciens téléphones portables.

Voici les statistiques :